02 juin 2007

Pas en verlant...

Faire toujours le même rêve, Celui qui transporte, Celui qui permet de franchir L’inconnue bleuté. Faire toujours le même rêve, Et glisser sur la lumière, En pensant à nos moments sacrées. Faire toujours le même rêve, En s’abritant sous le cœur De l’autre. Faire toujours le même rêve En espérant ne jamais se réveiller.
Posté par esbay à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2007

Ecriture Automatique

Froideurs Océanes : Orgies vocales, Une mort douce Se dégage de la mélodie. Les silences sont rares. La poussière se soulève. Bienvenu dans le bungalow du supplice. Ce soir, votre attention devra être totale. Nous allons vibrer dans les hauteurs Appalaches. Le vampire médiatique Nous bouffe la rate, Et détruit nos sens.
Posté par esbay à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Rave party, ( TEUF )

Fin de semaine. Réunion confinée, Liaison de chairs, Du bout des doigts, Contacts. L’ivresse de l’oubli, La défonce de l’absence, Faux semblants, Caractéristique vitale D’un vide sentimental. Il existe des contrées, Parsemées d’assemblée, Musique basique, Le rythme transporte, Sans guide, Sans destination définitive, Le muscle cérébral s’active, La raison s’éloigne. Dope, Doper, Dopant, Il faut croire A la fatalité De l’homme qui s’oublie. Mortelle raison.
Posté par esbay à 12:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juin 2007

Sexué.

Sexué. La chose s’engouffre, Le mal surgit, La souffrance l’accompagne, Les cris et les pleurs Font partie de la musique. Tout est beau.
Posté par esbay à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Amusement enfantin

Mobile, Tu deviendras immobile. Boule de vie, Tu roules. Centrifuge de nos cœurs Tu bouges Tel que les êtres s’animent. Cercles de nos certitudes, Tel que les boules de vies, Cercles de nos fins, Mobile, Tu finiras immobile.
Posté par esbay à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Une petite chanson.

Je suis le promeneur du soir, Celui qui déambule sur les trottoirs, Qui hantent les cafés bars. Croisant les fantômes solidaires, Qui s’abreuvent de bières Et livrent leur destin au hasard. Je suis le promeneur du soir, Victime d’une souffrance, Porté par le chagrin, De cette désespérance Qui se terminera par ce dernier souffle Par une dernière gorgée. Je suis le promeneur du soir, Habillé de rêves et désespoirs, Témoin hagard De cette société endormie, Qui tue ses fils par RMI, Et s’entête à les pousser ... [Lire la suite]
Posté par esbay à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2007

Pensées Nocturnes

Ecris, Parlé, Instruis. Suffi d’y croire, Et d’espérer D’atteindre, A grande chevauchée Les vallées oubliées. Jeunesse des regards, Les lèvres glissent. Le palais s’agrandit. Le désir pénètre la chair. Violence des corps. Déchirure des gestes. Efforts lancinants. Ecris, Parlé, Appris. L’expérience ne s’acquiert pas, Mais se vit.
Posté par esbay à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Vertige de nos sens

De ses grands bras, La lumière caresse. De ses lueurs, Elle balaye les ombres, Abrite les cœurs Et les désespoirs. De ses grands yeux, Elle guide nos gestes, Abrite nos certitudes, Trace nos destinés. Lumière, Vertige de nos sens, Tu illumines nos âmes. De ta chaleur Jaillit la flamme De nos rêves.
Posté par esbay à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2007

Commençons avec une ambiance feutrée et un soupçon d' Amour

Habillé de désir, Ton corps offert danse. Cendre de bougie : Les ombres caressent ton épiderme. Tes cheveux dessinent mon prénom, Sur les draps de lit. L’appel de tes hanches, Le sourire de ton ventre, Explose ma chair, Et me rempli d’envie. Nous voyageons sur le corps de l’autre. A chaque replis, Nous nous perdons. A chaque instant, Nous nous aimons.
Posté par esbay à 12:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 juin 2007

introduction

Je vous propose quelques extraits de poémes, d'écrits et de chansons que j'ai réalisés depuis la fin de mon adolescence jusqu'à aujourd'hui. Ma démarche dans le processus d'écriture a toujours été intuitif et personnel. En effet, il ne s'agissait pas d'une envie d' être publier, mais un besoin viscéral de créer, par le biais du dessin, de la peinture, d'histoires pour mes bd ou pour mes courts métrages en arrivant trés naturellement à la poesie. La " Poésie" n'est pas forcément le terme qui correspond le mieux à ma production, à vous... [Lire la suite]
Posté par esbay à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]